Témoignages de séminaristes

Chère bienfaitrice,

C’est dans la joie que je vous écris. Car j’ai vécu un temps de bénédictions où le Seigneur m’a arrosé de sa grâce. En effet, c’est en avril de 2012 que mon archevêque m’a ordonné prêtre. L’ordination a eu lieu à la cathédrale. Par la grâce de Dieu, nous étions cinq diacres à être élevés au sacerdoce.

Pendant l’ordination, j’ai pu faire l’expérience de Dieu. Ce fut un moment tellement intense que je ne trouve pas les mots pour exprimer ce qui m’est arrivé.

Des centaines de prêtres et de religieux et religieuses étaient présents à la cathédrale, en train de prier pour nous. Nos parents, nos familles, nos amis ainsi que les paroissiens étaient aussi présents. Pendant la cérémonie, j’ai prié pour vous ainsi que pour les membres de votre famille.

Trois jours plus tard, j’ai célébré ma première messe. C’était à ma paroisse natale. Les paroissiens m’ont donné un formidable accueil. Lorsque j’étais à l’autel, je me suis souvenu de vous.

Dans un an, je serai nommé vicaire dans une des paroisses de mon diocèse. Pour l’instant, je demeurerai dans cette paroisse afin d’aider le curé.

Je tiens à vous exprimer ma reconnaissance envers vous pour le soutien inestimable que vous m’avez donné, mais aussi pour votre amour et votre prière. Cela a été d’une grande aide dans mon cheminement vers la prêtrise. Recevez, en retour, ma prière.

Merci encore de tout cœur. Que le Seigneur ressuscité vous bénisse abondamment, vous et vos proches.

Vôtre en Jésus,

Père B.

Chers bienfaiteurs,

Recevez des salutations de la part de votre fils, le père T. Ces quelques mots que je vous écris ne suffissent pas pour vous exprimer ma gratitude envers vous pour l’aide financière et spirituelle que vous m’avez donnée. Je vous souhaite que du bien. Soyez remplis de paix : de cette paix qui réside dans la présence de Dieu. Réjouissez-vous dans une vie pleine de grâce où vous trouverez ce qu’il y a de mieux dans la vie: c’est du moins ce que je vous souhaite. Que Dieu vous bénisse.

Il me fait plaisir de vous annoncer que j’ai été ordonné prêtre par mon évêque il y a quelques mois. J’ai célébré ma première messe quatre jours après mon ordination. Aujourd’hui, je suis vicaire dans quelques paroisses. Une d’entre elles a 1800 familles. Là-bas, trois messes par jour sont célébrées. Tous les jours, je rends visite aux familles. J’écoute les personnes lorsqu’elles me racontent leurs problèmes. Et, bien sûr, je prie avec elles.

C’est grâce à vos prières et grâce à l’action de Dieu que je me sens bien ici. Par mon ordination, je pense que c’est vous qui avez été élevé vers Dieu, car vous m’avez aidé et soutenu financièrement et spirituellement tout au long de mes études presbytérales.

Je vous exprime ma sincère gratitude pour votre aide.

Affectueusement,

Père T.