Bourses d’études pour la formation d’un séminariste

Les Bourses d’études

Il y a plusieurs manières de soutenir l’OPSPA, mais l’une des plus efficaces est celle qui permet aux bienfaiteurs et bienfaitrices d’établir un lien étroit avec les séminaristes, un lien qui se poursuit tout au long de leur formation. Il s’agit des Bourses d’études. Les paroisses, les communautés, les associations, les familles choisissent alors « d’adopter » un séminariste pour les cinq années de sa formation.

Le Secrétariat national de l’OPSPA prépare un CARNET sur lequel on trouvera la photo du séminariste, le nom de son séminaire et de son pays, l’adresse du bienfaiteur / bienfaitrice ainsi qu’un espace réservé aux dons. Chaque fois qu’il fait un don, le bienfaiteur envoie son Carnet au Secrétariat national qui l’enregistre (signature et date). Assurément, cela demande du travail mais, en même temps, le Carnet est un lien constant entre l’OPSPA et les bienfaiteurs / bienfaitrices.

Types de Bourses

Qu’il s’agisse de Bourses personnelles ou de Bourses collectives, toutes deux nécessitent l’étroite collaboration des recteurs de séminaires car ceux-ci doivent faire parvenir aux Directions nationales qui le leur demandent, et cela chaque année (avec le nécessaire suivi pour les candidats qui auront quitté le séminaire... jusqu’à la merveilleuse nouvelle concernant ceux qui seront ordonnés dans l’année) : une photo de chaque séminariste, ainsi qu’une brève présentation de chacun d’eux.

  • Bourses personnelles. Ceux et celles qui auront opté pour une bourse personnelle vont faire un don annuel correspondant à la pension du séminariste. Ils vont recevoir le Carnet Mon séminariste. Ils pourront même correspondre avec lui, via le Secrétariat national de l’OPSPA.

    Pour plus d'informations, contacter la responsable des bourses personnelles : Mme. Claire Vu
  • Bourses collectives. Ceux et celles qui auront opté pour une Bourse collective recevront également une photo d’un séminariste. Par contre, ces personnes ne s’engagent ni dans la durée ni pour un montant précis. Elles ne peuvent établir de correspondance avec le séminariste.

    Pour plus d'informations, contacter la responsable des bourses collectives Marie-Noëlle Matata

Dans les deux cas, des règles claires, que l’on s’engage de part et d’autre à respecter, doivent baliser cet échange.