Je suis venu jeter un feu sur la terre

Au cours du Symposium international de missiologie, en cours à Caracas, l’évêque de San Cristobal (Venezuela), Mgr Mario del Valle Moronta Rodríguez, a dédié son discours inaugural au thème de « La conversion pastorale ». Nous publions ici un extrait de l’introduction de son discours.

« Je suis venu jeter un feu sur la terre… ! (Lc 12, 49)

Le thème de « La conversion pastorale » nous permet d’affronter les défis que le monde d’aujourd’hui présente à l’Église et à sa mission évangélisatrice. Les situations qui entourent l’action missionnaire de l’Église, exigent une attitude ferme de conversion permanente, centrée sur la raison d’être de sa Mission : Jésus-Christ, le Seigneur.

Si l’Église n’agit pas ainsi, jamais elle ne sera fidèle à sa mission et n’en fera qu’un exercice religieux avec quelques conséquences importantes. Mais l’Église se doit d’agir toujours au nom du Seigneur, selon la propre expérience de la vie du disciple. Ainsi, elle pourra chercher de nouveaux disciples pour le Seigneur, et maintenir le feu de l’Esprit ravivé dans chacun de ses membres.

Les tentations à la médiocrité, au conformisme, au matérialisme et à la soif de pouvoir, peuvent mêler la manière d’être et d’agir de beaucoup de croyants. Mais, si l’Église agit au nom de Jésus, non seulement obtiendra-t-elle tout ce qu’elle lui demandera, mais elle sera en train d’accomplir ce que le Maître enseigna à ses apôtres : qu’il est venu mettre un feu spécial sur la terre… et il veut qu’il soit allumé (Lc 12, 49).

Pour ce faire, l’Église – avec tous ses membres – doit être clairement consciente qu’elle est dans le monde sans être du monde, afin de pouvoir édifier en lui le Royaume de Dieu.

Certes, tout cela implique de la persévérance, de la constance et une conscience éclairée de sa mission. Le Seigneur veut que son feu de salut s’allume même aujourd’hui. C’est ce qu’il a confié à son Église: qu’elle allume le feu du changement, du renouvellement, de celui qui purifie et détruit ce qui est mauvais, afin de purifier le don du Salut et de la Liberté pour tous les êtres humains.

Le Seigneur est venu au monde pour le changer, pour le transformer en nouvelle création. Après son Ascension, il a fait don du témoignage à l’Église afin de pouvoir continuer cette mission dans le temps et l’espace. Aujourd’hui, au milieu d’un monde assommé par le relativisme et la division, par le matérialisme et l’individualisme, ainsi que par tant de tragédies, surtout d’ordre moral, l’Église se doit d’être fidèle à son Seigneur. Car ce dernier a demandé de faire brûler son feu afin que cette transformation se réalise.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.