En conclusion du Synode, le Pape déclare bienheureux Giovanni Battista Montini

François la foule à la place Saint-Pierre le jour de la béatification de Paul VI

Un « merci » répété trois fois d’une voix émue! « Merci! Merci à notre cher et bien-aimé pape Paul VI! Merci pour ton témoignage humble et prophétique d’amour du Christ et de son Église! » C’est ainsi que le pape François a exprimé sa reconnaissance intérieure à l’égard du pape de Brescia proclamé bienheureux dans la matinée du dimanche 19 octobre, place Saint-Pierre, au cours de la messe de conclusion de la troisième assemblée générale extraordinaire du synode des évêques consacrée à la famille.

Aux soixante-dix mille fidèles venus de toute l’Italie et de diverses parties du monde – avec la présence significative de Benoît XVI, le dernier des cardinaux ayant reçu la barrette cardinalice des mains de Paul VI – l’Évêque de Rome a évoqué à nouveau la figure de Giovanni Battista Montini comme « chrétien courageux », « apôtre inlassable » et « grand timonier du Concile », en soulignant en particulier l’« humilité » et la « sagesse clairvoyante » avec laquelle « il a su conduire le gouvernail de la barque de Pierre sans jamais perdre sa joie ni sa confiance dans le Seigneur ».

Attentif à scruter les signes des temps, Paul VI encouragea l’Église à s’engager en vue « d’adapter les orientations et les méthodes aux besoins croissants de notre époque et à l’évolution de la société », a rappelé le pape François en citant le motu proprio Apostolica sollicitudo par lequel Giovanni Battista Montini institua, en 1965, le synode des évêques. Et précisément en faisant référence à la « grande expérience » de collégialité vécue au cours de l’assemblée consacrée à la famille, le Pape a relancé la nécessité de se consacrer « sans délai » à la mission de « prendre soin des blessures qui saignent » et de « rallumer l’espérance pour tant de gens sans espérance ».

Une mission destinée à orienter le chemin vers la prochaine assemblée générale ordinaire en programme en octobre 2015. « Nous avons semé et nous continuerons de semer avec patience et persévérance – a assuré François, en s’adressant aux pères synodaux qui ont concélébré avec lui –, dans la certitude que le Seigneur fait grandir ce que nous avons semé ».

 

L'Osservatore Romano

Crédit photo: L'Osservatore Romano

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.