Actualité

Mercredi 27 Juin 2012 à 15:43

L’Œuvre pontificale de la propagation de la foi dévoile le thème du Dimanche missionnaire mondial 2012 pour le Canada francophone, qui aura lieu le 21 octobre 2012.

Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin « de reprendre le même élan apostolique des premières communautés chrétiennes qui, petites et sans défense, furent capables, par l’annonce et le témoignage, de diffuser l’Évangile dans l’ensemble du monde alors connu. » (Message du Saint-Père pour le Dimanche missionnaire mondiale 2012) Le Dimanche missionnaire mondial (DMM) est célébré pour rendre grâce et pour souligner cet élan missionnaire qui implique tous les baptisés ainsi que toute personne de bonne volonté, désireux d’aider celles et ceux qui cherchent à aimer et à être aimés. Cependant, « l’un des obstacles à l’élan de l’évangélisation est, en effet, la crise de foi non seulement du monde occidental, mais d’une grande partie de l’Humanité qui a pourtant faim et soif de Dieu et doit être invitée et conduite au pain de vie et à l’eau vive comme la Samaritaine qui se rend au puits de Jacob et dialogue avec le Christ. » (cf. Message pour le DMM 2012)

C’est pourquoi cette année l’Œuvre pontificale de la propagation de la foi au Canada francophone propose le thème « Héritiers, héritières de la Parole de Dieu… donnons à boire à nos frères et sœurs », qui donna le ton au Dossier d’animation pour le DMM 2012. En effet, nous – évêques, prêtres, diacres, religieux, religieuses et laïcs – qui avons hérité de la Parole de Dieu, avons la responsabilité d’être « attentifs à ceux qui sont loin, à ceux qui ne connaissent pas encore le Christ et n’ont pas encore fait l’expérience de la paternité de Dieu » (cf. Message pour le DMM 2012).

Ainsi, le Dimanche missionnaire mondial est une occasion pour les baptisés d’ici et d’ailleurs de poser des gestes concrets. En effet, l’argent donné lors de la collecte qui s’y rattache démontre que l’annonce de l’Évangile est aussi « intervention d’aide au prochain, justice envers les plus pauvres, possibilité d’instruction jusque dans les villages les plus perdus, assistance médicale dans des lieux reculés, éradication de la misère, réhabilitation de ceux qui sont marginalisés, soutien au développement des peuples, dépassement des divisions ethniques, respect de la vie en chacune de ses phases. » (cf. Message pour le DMM 2012) Par votre action, l’Église soutiendra la formation des catéchistes, les œuvres sociales, pastorales et éducatives des Églises dépendant encore de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, c’est-à-dire les plus pauvres du monde. À cet effet, l’année dernière l’Œuvre pontificale de la propagation de la foi au Canada francophone a pu remettre aux Églises sœurs la somme de 1 000 000 $.

Héritiers, héritières de la Parole de Dieu… que l’œuvre d’amour du Père pour l’Humanité, incarnée dans le don de Jésus, mort et ressuscité, puisse s’accomplir chaque fois que nous donnons à boire à nos frères et sœurs.

Ajouter un commentaire
Mercredi 20 Juin 2012 à 15:38

C’est du 19 au 21 juin dernier dans la ville de Montréal, que s’est déroulée la rencontre du Conseil national des Œuvres pontificales missionnaires (OPM) au Canada francophone. Ce rassemblement, qui se veut un temps de formation, de réflexion et de partage, avait comme fond la Nouvelle Évangélisation et plus particulièrement, le thème du Dimanche missionnaire mondial 2012 pour le Canada francophone : « Héritiers, héritières de la Parole de Dieu… donnons à boire à nos frères et sœurs ».

Cette rencontre, préparée par les OPM au Canada francophone, comptait la présence des directrices et directeurs diocésains venus de plusieurs provinces du Canada – Québec, Nouveau-Brunswick, Manitoba, Ontario – ainsi que des membres du bureau national des OPM au Canada sous la direction du Père André Gagnon, s.j., directeur national des OPM au Canada francophone. 

Parmi les personnes présentes à ce rendez-vous bisannuel, soulignons la participation de Mgr Jan Dumon, secrétaire général de l’Œuvre pontificale de Saint-Pierre-Apôtre, et de Mlle Baptistine Ralamboarison, secrétaire générale de l’Œuvre pontificale de l’Enfance missionnaire, tous les deux venus de Rome pour découvrir ce qui se fait aux OPM au Canada francophone. Leurs interventions, qui furent bien appréciées, ont permis aux membres du Conseil national d’approfondir la vocation et le rôle missionnaires des OPM au Canada. Enfin, mentionnons également la présence du Comité des missions de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec qui, sous la direction de Mgr. Gilles Lussier, évêque du diocèse de Joliette, a animé une réflexion sur la recherche des voies d’avenir pour l’animation missionnaire dans un contexte de nouvelle évangélisation.

Crédit photos : Œuvre pontificale de la propagation de la foi © 2012

Ajouter un commentaire
Vendredi 25 Mai 2012 à 12:24

Du 26 novembre au 1er décembre 2013, aura lieu à Maracaibo, au Venezuela, le IVe Congrès missionnaire de l’Amérique : le CAM 4 – COMLA 9. Toute l’Amérique, du Canada jusqu’à l’Argentine, est invitée à y participer.

Le CAM 4 – Comla9 se veut un temps de grâce où l’Esprit-Saint pourra à nouveau nous inviter à une nouvelle conversion; à faire un changement dans notre vie qui va nous demander des propositions ainsi que des solutions nouvelles pour la Mission.

Nous savons et nous croyons que nous sommes dans un nouveau modèle missionnaire qui fait face aux nouvelles urgences et exigences de notre époque. Ce sera au Congrès de nous réinterroger afin de mieux comprendre comment « faire mission » aujourd’hui dans notre Amérique où cohabitent divers façons de comprendre la Mission, selon l’expérience chrétienne vécue par chacun.

THÈME

Le thème de cette rencontre internationale est “Disciples missionnaires de Jésus-Christ dans un monde sécularisé et pluriculturel.

La sécularisation se concilie très bien avec un monde sans références religieuses clairement identifiées. Cela ne se traduit pas dans la disparition de toute forme de religion, mais plutôt dans un processus complexe de réorganisation des croyances.

La pluriculturalité, quant à elle, constitue un nouveau facteur de la société contemporaine, qui se manifeste de mille façons et de manière effrénée. Ceci affecte autant les Églises que les sociétés.

SLOGAN

Le slogan de ce Congrès: “Amérique missionnaire, partage ta foi”

HISTORIQUE

Organisés par les Œuvres pontificales missionnaires (OPM), les congrès missionnaires latino-américains (COMLA) ont été lancés il y a plus de 35 ans. À ce jour, huit pays – du Mexique au Pérou, en passant par le Brésil et l’Équateur – ont accueilli des catholiques provenant de tous les pays d’Amérique latine. Mais c’est au sixième COMLA, tenu en 1999 en Argentine, que des délégués canadiens et américains participèrent pour la première fois à ce rassemblement. Celui-ci devint le CAM 1 - COMLA 6, car, désormais, toute l’Église missionnaire de l’Amérique était représentée.

PRÉPARATION du CANADA

Une délégation canadienne sera au Venezuela pour le CAM 4 – COMLA 9, accompagnée du Père André Gagnon, s.j., directeur national des OPM au Canada francophone. Elle apportera et présentera aux délégations de toute l’Amérique une sculpture évoquant le Feu de l’Église missionnaire au Canada : la Flamme missionnaire.

Créée pour cette occasion, la Flamme missionnaire fait le tour des diocèses et archidiocèses francophones du Canada depuis juin 2011, en préparation au Congrès missionnaire de 2013. Une célébration eucharistique a lieu à chaque endroit où elle passe, et ce, afin de prier et de faire communion avec tous les peuples du continent américain qui marchent sur le chemin de la Mission permanente. Ce geste de solidarité missionnaire est aussi une manière d’exprimer notre soutien envers ceux et celles qui participeront au CAM4 – COMLA 9 au nom de l’Église au Canada.

Si vous désirez vous joindre à la délégation canadienne ou si vous avez des questions, veuillez communiquer avec la direction en écrivant à: direction.nationale@opmcanada.ca ou au responsable des communications à communications@opmcanada.ca


Pour plus d'informations, visitez le site du CAM 4 – COMLA 9.

Ajouter un commentaire
Samedi 12 Mai 2012 à 10:24

Le matin du vendredi 11 mai, Benoît XVI a reçu au Vatican 117 directeurs nationaux des Œuvres pontificales missionnaires (OPM), desquels était présent le père André Gagnon, s.j., directeur national des OPM au Canada francophone. Dans son discours adressé à la délégation des directeurs des OPM qui étaient au terme de leur Assemblée générale annuelle des OPM, le Pape a affirmé que la Mission a aujourd’hui « besoin de renouveler la confiance dans l’action de Dieu », qu’elle a besoin d’une « prière plus intense ».

Jésus: le point de référence

« Jésus, le Verbe incarné est toujours le centre de l’annonce, le point de référence qui indique la méthodologie de la mission évangélisatrice, leur a-t-il dit. Le message du Christ, aujourd’hui comme hier, ne peut s’adapter à la logique de ce monde, car il est prophétie et libération. »

Le Pape a expliqué que « parcourir les chemins du monde pour proclamer l’Évangile à tous les peuples de la terre et les mener à la rencontre avec le Seigneur, exigeait ainsi que celui qui annonce ait un rapport personnel et quotidien avec le Christ, qu’il le connaisse et l’aime profondément. »

Les témoins: indispensables au chemin de l’Évangile

Le Saint-Père a également invité les responsables des OPM à aider à conserver la « joie d’évangéliser même dans des contextes difficiles. L’annonce de la Bonne Nouvelle comporte des difficultés et des souffrances, a précisé Benoît XVI, mais en dépit des problèmes et de la tragique réalité de la persécution, l’Église ne se décourage pas, consciente que, comme toujours dans l’histoire chrétienne, les martyrs, autrement dit les témoins, sont nombreux et indispensables au chemin de l’Évangile. »

Le droit de recevoir l’Évangile de la Vérité

Le Successeur de Pierre a souligné que Jésus, « le visage humain de Dieu », doit être le centre de l’annonce dans l’œuvre missionnaire et évangélisatrice. « Tout Homme et tout peuple, a-t-il ajouté, a le droit de recevoir l’Évangile de la Vérité.(…) À l’époque qui est la nôtre, l’évangélisation – qui a toujours un caractère d’urgence – pousse l’Église à œuvrer avec un rythme plus accéléré sur les chemins du monde, afin de conduire tout Homme à la connaissance du Christ.

« En effet, ce n’est que dans la vérité, qui est Christ lui-même, que l’Humanité peut découvrir le sens de l’existence, trouver le salut, et croître dans la justice et dans la paix. »

Pour les personnes engagées dans l’animation et la formation

Enfin, le Saint-Père a eu des paroles d’encouragement pour ceux et celles qui sont engagées dans l’animation et la formation missionnaires:

« Soyez toujours et encore l’expression visible et concrète de la communion de personnes et de milieux d’Église, qui, comme des vases communicants, vivent la même vocation et la même tension missionnaires et qui, dans tous les coins du monde, œuvrent pour semer le Verbe de Vérité chez tous les peuples et cultures. »

D’après un texte de Radio Vatican

Ajouter un commentaire

Pages